Féria du Riz - Arles 2013

Féria du Riz - Arles - Septembre 2013

Commentaire de R. Massabuau dans le Midi Libre (08/09/2013)

 "Arles : El Juli déchaîné et Juan Bautista sur les cimes

ROLAND MASSABUAU

juli.jpg

Sur un tapis de roses, El Juli gracie “Velero”. (Photo PQR) 

Le torero madrilène El Juli a gracié un toro, samedi dans les arènes d'Arles à l'occasion de la corrida goyesque. Juan Bautista triomphe également (4 oreilles)

Décorée par l’architecte en vogue du moment (il vient de signer le MuCEM à Marseille) Rudy Ricciotti, la piste des arènes d’Arles formait un tapis de pétales de roses, et au final des gerbes de souvenirs ont été offertes aux aficionados par les maestros de cette annuelle corrida “goyesque”.

Seul malheureux du jour, Enrique Ponce. A cause d’échecs à l’épée d’abord, puis contraint de combattre un adversaire aux charges incohérentes, le Valencian n’a pu aller au bout de ses intentions. Mais sa première faena, d’une douceur rare, marque déjà le septembre de tous les amateurs taurins.

Velero, toro de Domingo hernandez indulté

Comme la puissance d’un El Juli quasiment déchaîné, bien sûr. D’entrée, le toro “Velero” l’inspira. Et ce pensionnaire de Domingo Hernandez, d’une caste remarquable et d’une noblesse idéale, lui dicta de servir le répertoire le plus complet qu’El Juli peut faire surgir. Ce que le maestro ne manqua pas de convoquer et d’interpréter. Avec une muleta implacable d’autorité, de puissance et d’emprise. Par la suite, à son deuxième combat, même leçon, même si l’acier est venu tempérer le feu d’artifice.

Cet acier que le local de l'étape Juan Bautista, lui, mania avec une décision impériale et anthologique. Couronnant deux faenas d’une sensibilité et d’une expressivité rarement égalées. Limpide, caressante et fluide, sa muleta a entonné hier des pages d’adagio. Magistralement.

FICHE PRATIQUE

Arènes d’Arles, corrida “goyesque” de la feria du Riz.
Temps : ciel menaçant avec quelques gouttes de pluie.
Durée : 2 h 25.
Entrée : 10 000 spectateurs. Bétail : toros de Domingo Hernandez.
Grâce : le toro “Velero” a été gracié.

Enrique Ponce (fonds marins et parements vieil or) : silence et silence.
El Juli (fête du Corpus et parements noirs) : un avis avec deux oreilles et la queue symboliques, et saluts.
Juan Bautista (chocolat du Valais sur un filet de crème anglaise) : deux oreilles et deux oreilles."

Indulto El Juli Arles Septembre 2013

dscf7741-001.jpg

J. Bautista (photo Castellane353)

 

 

dscf7714-002.jpg

R. Ponce (Photo Castellane353)

Mention légale : Les photos "castellane353" et "Photos J. Denimal"  sont soumises à copyright©

Les autres photos, montages photos et illustrations ne peuvent être réutilisées sans l'accord du webmaster.